skip to Main Content



« Ce n’est pas vrai                                                    

Que tout amour décline                                          

 C e n’est pas vrai

Qu’il nous donne au malheur                         

 C e n’est pas vrai

Qu’il nous mène au  regret,

 Quand nous voyons à deux

 La route vers l’avenir,                                   

Ce n’est pas vrai

Que tout amour dérive                                               

Quand les forces qui montent                       

Ont besoin de nos forces,                                                         

 Ce n’est pas vrai                                              

Que tout amour pourrit

Quand nous mettons   à deux

 Notre force à l’attaque,

Ce n’est pas vrai

Que tout amour s’effrite

Quand le plus grand combat

 Va donner la victoire,

Ce n’est pas vrai du tout

Ce qu’on dit de l’amour

Quand la même colère

 A pris les deux qui s’aiment,

Quand ils font de leurs  jours,

 Avec les jours de  tous,

Un amour et sa joie. 

Eugène Guillevic

Gagner, Gallimard, 1949 

 

(Commentaire de l’auteur du site :

l’amour de l’autre au milieu des autres,

poème merveilleux  pouvant inspirer,

par exemple, le départ d’un couple dans la vie)