skip to Main Content

Quels moyens pour passer du terricide et de l’humanicide …au viable ?

 

 

A-Des moyens pour contribuer à passer du terricide et de l’humanicide au viable

 

1- D’un système international pour une large part autoritaire à une communauté mondiale démocratique :

 

-Désarmement du pouvoir financier (taxations des transactions financières, impôt mondial et progressif sur les capitaux, suppressions des paradis fiscaux, suppression des évasions fiscales, orientations contraignantes et massives de la finance vers la protection de l’environnement…)

-Encadrement des firmes multinationales (respects de la santé, du social, de l’environnement, de la culture…)

-Démocratisation des institutions internationales (réformes du Conseil de sécurité et de certaines institutions spécialisées des Nations Unies…place légitime des pays du Sud, promotion des ONG…)

-Accès des femmes aux processus de décision (aux niveaux locaux, nationaux, continentaux, internationaux) et  non-cumul généralisé des mandats des élu(e)s dans tous les Etats, création et développement des processus   de représentation(représentativité démocratique, modes d’élections plus démocratiques ) et des processus de participation (référendum d’initiative citoyenne , référendum d’initiative partagée entre élus et citoyens)  encadrés par un socle des droits de l’homme, conférences de citoyens…)lancements des premiers référendums mondiaux sur les générations futures …

-Créations d’organisations nouvelles (composées d’Etats, d’ONG, de collectivités territoriales …), rencontres institutionnalisées des organisations internationales, régionales et sous-régionales, développement de réseaux de solidarités, de coordinations, de fronts communs d’ONG… (par exemple celles allant dans le sens d’un ralentissement du système.), création d’une internationale de la lenteur fédérant les ONG et d’autres acteurs agissant en ce sens…

-…

 

 2- D’un système international pour une large part injuste à une communauté mondiale juste :

 

 –Création d’un revenu universel d’existence (attribué à tout habitant de la Terre, revenu déconnecté  du travail auquel s’ajouteront des revenus d’activités)…

Annulations, programmées et organisées équitablement, des  dettes publiques (celles des Etats, des collectivités territoriales, des organisations internationales…)

Priorités données au juste échange et au commerce équitable (le libre échange  sera clairement subordonné à la protection de l’environnement et de la santé ), développement massif de l‘économie sociale et solidaire, de l’économie collaborative …

Mises en place d’agricultures durables et autonomes (respect de l’environnement, développement des produits bio, statut international des matières agricoles, souveraineté alimentaire)

Créations et redistributions de  fonds internationaux (taxes liées au désarmement du pouvoir financier et liées aux activités polluantes, redistribuées vers des besoins criants en santé, en protection sociale, en éducation, en environnement, en emplois…)

– …

 

3- D’un système international pour une large part anti écologique à une communauté mondiale écologique :

 

 Remises en cause radicales d’activités polluantes (réductions et suppressions des modes de production, de consommation, de transport écologiquement non viables)

Programmes massifs les plus rapides possibles d’accès à l’eau (effectivités du droit à l’eau potable et du droit à l’assainissement)

Revitalisations des régions profondément dégradées (programmes massifs à tous les niveaux géographiques, créations massives d’emplois )

Transitions énergétiques rapides (développement massif des énergies renouvelables, économies massives d’énergie, sortie rapide du nucléaire), mise en œuvre organisée et planifiée d’un ralentissement  de l’explosion démographique mondiale

Conclusions de nouvelles conventions mondiales (convention créant une Organisation mondiale de l’environnement, convention sur les droits des déplacés environnementaux, convention créant une Organisation mondiale et régionale d’assistance écologique, conventions de protection des sols, convention de protection des forêts, convention contre les pollutions telluriques …) et de nouveaux protocoles(en particulier de réductions massives et radicales des gaz à effet de serre),  géo ingénierie encadrée sous statut international …

Les actions environnementales qui précèdent , combinées au revenu universel d’existence, aux réductions du temps de travail et à de grands travaux communs pacifiques, sociaux  et écologiques , contribueraient à donner le jour à des créations massives d’emplois dans le bâtiment, les énergies renouvelables, l’agriculture, les transports, la revitalisation de régions dégradées, les travaux contre des effets de la montée des eaux, l’assistance aux catastrophes écologiques, l’éducation à l’environnement…

-…

 

4- D’un système international pour une large part  violent  à une communauté mondiale pacifique :

 


Interdictions contrôlées des recherches scientifiques sur les armes de destruction massive (déclarées contraires à l’intérêt commun de l’humanité.)

Mise en place d’une sécurité collective (fondée à titre principal sur des forces d’interposition envoyées à titre préventif et à titre exceptionnel sur des forces d’intervention internationalisées)

Remises en cause et extinctions des ventes d’armes (restrictions, taxations, interdictions, reconversions), créations de ministères du désarmement.

Conclusions de nouveaux traités et protocoles de désarmement (armes de destruction massive en particulier nucléaires ) , application des traités qui existent déjà.

Mises en place d’une éducation à la paix (de la maternelle à l’université et dans de multiples lieux, fondée entre autres sur les apprentissages de règlement non violent des conflits.)

-…

 

B- Un commentaire de cette  liste indicative des moyens

 

1- Cette vingtaine de moyens est proposée à titre indicatif, on peut bien sûr prolonger la liste.

 Nous pensons que ces contre-mécanismes commenceraient à ralentir ce système  productiviste auto destructeur (voir sur ce blog quatre « billets » sur « Le productivisme »)et à le remettre en cause pour donner naissance en quelques décennies (? Le temps est compté…) à une communauté mondiale humainement viable.

 


2- La liste proposée n’est pas celle du Discours Vérité, ce sont des convictions mais des erreurs sont possibles et tel ou tel moyen peut vous paraitre illégitime, dangereux, inefficace, irréalisable…

Ne pas oublier qu’existent deux sortes d’utopies, celles de vœux pieux non réalisés, celles des utopies  concrètes qui prennent  les moyens de se réaliser.

 


3- Certains de ces moyens ont des débuts d’application cependant en général trop timorés voire dérisoires. Il est vrai qu’un chemin de mille pas commence par un pas, mais l’accélération du système productiviste implique la mise en œuvre de moyens nombreux et radicaux.

 Nous avons mis symboliquement en tête à chaque fois un moyen qui nous semble particulièrement radical par rapport au système productiviste et çà n’est pas un hasard si ces cinq moyens sont très critiqués par certains.

 Ainsi pour leurs pourfendeurs

 -Le revenu universel d’existence  est synonyme d’institutionnalisation de la paresse et d’impossibilité financière de le réaliser. 

 -L’interdiction des recherches sur les armes de destruction massive est  synonyme d’atteintes à la liberté de la recherche scientifique.

 -Le désarmement financier est synonyme de faillite généralisée, d’obstacles infranchissables.

 -Les remises en cause des modes de production et de consommation non viables sont synonymes d’actes suicidaires face à la compétitivité.

 


4- Il faut redire ici que les grands domaines (démocratie, justice, environnement, paix) sont interdépendants pour le pire et le meilleur.

 Ainsi des mécanismes produisant des injustices constituent des violences.

 Ainsi des contre-mécanismes porteurs de justice peuvent être ensuite porteurs d’éléments pacifiques.

 Les interactions sont multiples dans chaque domaine et entre les domaines. Les problèmes de coordinations de tels moyens seront massifs mais moins gigantesques…que les séries de drames et de menaces liés au productivisme.

 


5- Penser et mettre en œuvre ces contre-mécanismes dépend surtout (même si le hasard peut éventuellement jouer aussi un rôle) des déterminations personnelles et collectives (voir sur ce blog « Les volontés politiques », voir aussi les quatre « billets » sur la démocratie, surtout le 3ème).voir enfin les articles sur les résistances).

Ces moyens pour voir le jour doivent et devront surmonter des obstacles nombreux et puissants mais pensons, exemple gigantesque, au mur de Berlin qui a fini, au bout de 28 ans, par s’effondrer, « l’histoire est sortie de ses gonds ». Des ONG, des alternatives, des personnes  sont souvent porteuses d’espoirs.

 

6- Par rapport aux acteurs de ces moyens

Si l’on pense que 
-le village, la ville, la région c’est notre terroir
-le pays c’est notre patrie,
-le continent c’est notre matrie,
-la terre c’est notre foyer d’humanité

… alors tous les acteurs, aux différents niveaux géographiques, à travers des responsabilités très variables, ont des remises en cause à entreprendre, des alternatives auxquelles participer.

Il est clair que plus l’acteur est puissant et se trouve au cœur du système productiviste  plus la remise en cause sera difficile.

 

J’aimais  rappeler aux étudiant(e)s cette citation de Montesquieu,  claire et terrible dans sa fin (  dans ses liens entre un continent et le genre humain) :

« Si je savais quelque chose qui me fût utile et qui fût préjudiciable à ma famille je le rejetterais de mon esprit.
Si je savais quelque d’utile à ma famille et qui ne le fût pas à ma patrie je chercherais à l’oublier.
Si je savais quelque chose d’utile à ma patrie et qui fût préjudiciable à l’Europe
ou bien qui fût utile à l’Europe et préjudiciable au genre humain je le regarderais comme un crime. »

 

 

7-Enfin réaffirmons que les moyens proposés doivent être conformes aux fins que l’on met en avant : pour des  fins démocratiques des moyens démocratiques. pour des fins  justes des moyens justes, pour des fins écologiques des moyens écologiques, , pour des fins pacifiques des moyens pacifiques…